Association Nationale des Infirmiers de Sapeurs-Pompiers

Devenir ISP ou Cadre de santé près de chez vous

Parfois, des images valent mieux qu’un long discours …. 

Vidéo réalisée par l’ISP Sarah ALFRED du SDMIS 69 pour l’ANISP

L’aventure ISP vous tente ? N’hésitez pas à contacter le SSSM de votre département pour obtenir des réponses à vos questions et les modalités pratiques propres à votre SDIS (période de recrutement, profil, ancienneté de DEI, tests…).

Quelques informations générales en attendant :

Il existe deux possibilités de statut pour exercer en qualité d’Infirmier de sapeurs-pompiers :

  • Le statut de sapeur-pompier volontaire (SPV)
  • Le statut de sapeur-pompier professionnel (SPP)

Les conditions communes requises pour le recrutement dans les deux statuts sont les suivantes :

  • Être titulaire du Diplôme d’Etat d’Infirmier (ou autorisation d’exercer) et être inscrit à l’Ordre National Infirmier ;
  • Avoir plus de 21 ans et moins de 60 ans ;
  • Se trouver en position régulière vis-à-vis du service national ;
  • Jouir de ses droits civiques ;
  • Posséder un casier judiciaire vierge ;
  • Remplir les conditions physiques et médicales de la fonction.

Devenir Infirmier de Sapeurs-Pompiers Volontaires (ISPV)…

La liberté est laissée au SSSM de chaque SDIS de déterminer un ou plusieurs profils (ancienneté de DEI, mode d’exercice et type de service…) de recrutement souhaités en fonction des activités de leurs infirmiers de sapeurs-pompiers volontaires (santé en service, secours d’urgence aux personnes…).

A titre indicatif, certains privilégient des infirmiers DE qui disposent d’au moins deux ans d’exercice professionnel, une expérience en qualité de secouriste ou de sapeur-pompier ou une expérience hospitalière dans un service d’urgence ou de réanimation ou extrahospitalière : ceci afin d’acquérir les connaissances de base en matière de soins d’urgence. D’autres SDIS rechercheront des profils d’infirmiers libéraux connaissant parfaitement les secteurs ruraux et sachant également travailler en autonomie dans un contexte de désertification médicale et de collaboration souvent protocolée avec les médecins.

2 ISP EN SSO

Il sera donc nécessaire de vous rapprocher de la chefferie santé (état-major du SSSM) du SDIS de votre département pour connaître les différentes démarches à suivre (CV, lettre de motivation, tests…).

A cette occasion, vous pourrez vous faire préciser les modalités de formation adaptée aux missions que vous effectuerez. Cette formation comprend en général un volet départemental (adapté aux risques et pratiques locales) d’une durée variable et un volet national à l’Ecole Nationale des officiers de Sapeurs-pompiers (ENSOSP) dans les 3 années qui suivent votre recrutement.

“Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 35 ans et je suis infirmière en EHPAD à Brienne le Château. SPV depuis Décembre 2003, j’ai toujours eu une attirance pour le secours à personne.

J’ai obtenu mon diplôme d’Etat d’infirmière en Juillet 2016. J’ai donc raccroché mon grade de Sergent, avec tout de même un petit pincement au cœur, pour devenir ISPV en Décembre 2016. Une grande fierté pour ma famille et moi.

Habitant en zone rurale, à au moins 30 minutes d’un SMUR, l’ISPV pour moi s’inscrit comme un maillon indispensable de la chaîne des secours.

En effet, là où les Sapeurs pompiers seront limités aux gestes de base du secourisme et à leur application, l’ISP peut mettre en œuvre des thérapeutiques en fonction de la situation afin de pouvoir stabiliser voir traiter des situations d’urgences dans l’attente d’un renfort médical. C’est un réel échelon supplémentaire entre les SP et le SMUR.

Etre ISPV m’apporte beaucoup dans la vie de tous les jours, que ce soit d’un point de vue professionnel et personnel, car chaque intervention m’amène à me remettre en question et à me faire évoluer dans mes pratiques.

A ce jour, je suis vraiment fière de mon parcours et je compte bien ne pas m’arrêter là. Il est important pour moi de continuer à me former afin de perfectionner ma pratique rendant ainsi un service de qualité pour mes collègues secouristes et les victimes prises en charge. Mes actions permettent, en local, de promouvoir les activités des SSSM tant envers la population qu’envers les sapeurs-pompiers de mon centre de secours.

La reconnaissance de mes 2 enfants et mon mari sont aussi un élément de satisfaction personnelle”.

Infirmière sous lieutenante Emmanuelle GRUSELLE

ISPV à Brienne le Château, SSSM 10 (Aube)

Devenir Infirmier de Sapeurs-Pompiers Professionnel (ISPP)

Créé en octobre 2000, ce cadre d’emplois d’officiers de sapeurs-pompiers professionnels (SPP) appartient à la catégorie A de la fonction publique territoriale. Il comprend 2 grades d’infirmiers (dont un avec deux classes):

  • Infirmier de sapeurs-pompiers professionnels, avec une classe normale et une classe supérieure,
  • Infirmier de sapeurs-pompiers professionnels hors classe.

Il existe deux possibilités de recrutement en qualité d’infirmier de sapeurs-pompiers professionnels

Devenir ISPP par concours

Le recrutement en qualité d’infirmier de sapeurs-pompiers professionnels intervient après inscription sur une liste d’aptitude établie à l’issue d’un concours sur titres.

Il n’y a plus de condition d’âge pour se porter candidat au concours d’infirmier de sapeurs-pompiers professionnels.

Les candidats doivent remplir  les conditions générales d’accès à la fonction publique.

Les épreuves du concours national d’infirmier de sapeurs-pompiers professionnels des SDIS sont organisées sous la responsabilité du ministère chargé de la Sécurité civile. Chaque session de concours fait l’objet d’un arrêté d’ouverture, pris par le ministre chargé de la sécurité civile. Ce texte précise les dates d’ouverture et de clôture des inscriptions, la date et le lieu de la première épreuve, ainsi que le nombre de postes ouverts. C’est également ce ministère qui arrête la liste des candidats admis à concourir.

Le concours sur titres complété d’une épreuve se déroule en 2 étapes.

Le jury évalue les dossiers de candidatures et dresse la liste des candidats admissibles (épreuve d’admissibilité).

Ces derniers sont convoqués pour un entretien avec le jury (épreuve d’admission).

Le jury établit ensuite la liste d’admission, et le ministre chargé de la sécurité civile établit, par ordre alphabétique, la liste d’aptitude correspondante.

Pour aller plus loin

Le concours est régi par le décret 2016-1179 du 30 aout 2016 fixant les règles d’organisation générale du concours d’accès au cadre d’emploi des infirmiers de sapeurs-pompiers professionnels.

Devenir ISPP par détachement

Les fonctionnaires qui appartiennent à un cadre d’emplois ou à un corps de la catégorie A ou de niveau équivalent, justifiant de l’un des titres de formation ou autorisations d’exercer comme infirmier requis pour se présenter au concours d’accès au cadre d’emplois des infirmiers de SPP, peuvent y être détachés ou directement intégrés.

Ainsi, un infirmier hospitalier peut tout à fait être détaché de son hôpital dans un SDIS lors de l’ouverture d’un avis de vacance. Il pourra intégrer ensuite le cadre d’emploi d’ISPP après obtention des formations nécessaires pour être ISPP et en réalisant des démarches administratives.

Recrutement, stage, titularisation et formations obligatoires de l’infirmier de sapeurs-pompiers professionnels

Une fois, le lauréat inscrit sur la liste d’aptitude, il doit trouver son poste auprès des SDIS ou répondre aux offres d’emploi. Lorsqu’il est recruté sur un emploi du service de santé et de secours médical, il est nommé infirmier de classe normale stagiaire.

Pendant ce stage, qui dure 1 an, il doit suivre la formation d’intégration de l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers (ENSOSP) et obtenir le brevet d’infirmier de SPP, délivré par l’ENSOSP à la fin de sa formation.

A l’issue du stage, l’infirmier de SPP stagiaire, détenteur du brevet est titularisé. Sinon, il est licencié ou dans certaines conditions sa période de stage peut être prolongée.

“Pour moi être un infirmier de sapeur-pompier, c’est un vrai engagement.
Cet engagement demande de l’énergie, de l’autonomie, une vigilance de tous les instants et surtout une adaptation constante.
J’aime l’imprévu et l’adrénaline, la relation humaine, la gestion d’équipe et de projet.
Être infirmier chez les sapeurs-pompiers, c’est aussi travailler dans des milieux différents, des missions différentes, avec des équipes pluridisciplinaires.
J’ai la chance aussi de vivre ce métier dans mon département d’origine en tant que SPP et dans mon département d’adoption pour mon engagement de SPV, après plusieurs années à la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP).
Tout cela avec le soutien indéfectible de mes collègues infirmiers, médecins, pharmaciens, vétérinaires, psychologue, nos personnels administratifs et techniques ….. Ma famille.

Le chemin de la vie ma guidé vers ce métier exigeant… Et  je ne regrette rien”

Infirmier Capitaine Olivier VIRON

ISPP, Infirmier en chef du SDIS 65

Infirmier de sapeurs-pompiers

Devenir cadre de santé de sapeurs-pompiers professionnels (CSSPP)… un cadre d’emploi récent…

Créé en Aout 2016, ce cadre d’emplois d’officiers de sapeurs-pompiers professionnels (SPP) appartient à la catégorie A de la fonction publique territoriale. Il comprend 2 grades de cadre de santé (dont le premier comprend deux classes) :

  • Cadre de santé de sapeurs-pompiers professionnels, avec une 2ème classe et une 1ère classe
  • Cadre supérieur de santé de sapeurs-pompiers professionnels

Il est possible d’accéder au cadre d’emploi de cadre de santé SPP par concours interne (accès aux ISPP en poste) ou externe (accès aux titulaires d’un diplôme de cadre de santé).

 

Pour aller plus loin

Décret n° 2016-1177 du 30 août 2016 portant statut particulier du cadre d’emplois des cadres de santé de sapeurs-pompiers professionnels

“Issu du monde hospitalier où j’ai pu exercer durant une dizaine d’année dans des services dits « techniques », j’ai tout d’abord trouvé un épanouissement particulièrement stimulant dans le volontariat. ISPV pendant 9 ans au sein du SDIS de la Marne, il m’est apparu naturel de m’orienter vers la professionnalisation.

Ce choix m’a permis de donner une nouvelle orientation à ma carrière. En quelque sorte un changement de métier sans changer de profession.
J’ai ainsi intégré le SDIS de la Somme en 2011 en tant qu’infirmier de groupement territorial.
Les réorganisations du SSSM 80, ainsi que les mouvements de ressources humaines m’ont conduit à occuper des fonctions d’infirmier de groupement fonctionnel (opérations-formation) avant d’assurer l’intérim d’infirmier en chef.
La réussite au concours de cadre de santé à favoriser ma nomination sur ce poste que j’occupe en complément d’une fonction de chef de service (soutien et appui santé) assurant par là-même la gestion d’un service qui regroupe des agents permanents et volontaires (ISP mais également agent administratif, vétérinaires, médecins…).
Animé par une volonté farouche d’affirmation et de reconnaissance de la place des ISP au sein de mon SDIS, je souhaite également que mon SSSM puisse accompagner les orientations stratégiques du SDIS de la Somme par le biais d’une réorganisation modernisée et valorisante.

Plus spécifiquement, les fonctions particulières d’un cadre de santé de sapeurs-pompiers m’ont également permis d’être désigné chef du projet de digitalisation et de modernisation de l’activité de secours d’urgence aux personnes pour le SDIS. Ce projet structurant pour l’établissement me permet d’entrevoir des missions futures en démontrant toutes les compétences et l’expertise que les ISP et les cadres de santé peuvent mettre à disposition des SIS.”

Cadre de santé Capitaine Franck OLIVIER

SPP - Infirmier en chef du SDIS 80 (Somme)