Portrait de Macha BLANCHET

 

Portrait de Macha BLANCHET

 



ANISP : Pourrais tu nous décrire ton parcours qui est, d'après ce que je crois savoir, des plus atypique ?

Macha : Nantaise d'origine, j'ai 55 ans, je suis mariée à un marin pêcheur, j'ai 4 enfants et 2 petits enfants. Je suis retraité de la fonction publique hospitalière depuis 2014 et je suis chez les sapeurs pompiers depuis longtemps, d'abord en tant que sapeur puis en tant infirmier de sapeurs pompiers depuis 1999.
Je vis sur l'île d'Hoëdic dans le Morbihan, au large de Quiberon, face à Belle Île en mer, derrière l'île de Houat. Je suis arrivée sur cette île il y a 30 ans pour y faire le remplacement d'une religieuse, seule soignante de cette 'île qui n'a pas de médecin.
La population passe de 120 habitants l'hiver à 1500 touristes/jour l'été, avec des pics de fréquentation à 3000 touristes/jour. A mon arrivée, il s'agissait d'assurer une mission de santé pour tous.




Rapidement, devant faire face aux urgences, je me suis orientée vers les sapeurs pompiers, afin de bénéficier de leurs formations et mettre à leur disposition mes compétences d'infirmières (NB: le statut d'ISP n'existait pas). J'ai donc souscrit un engagement de sapeur pompiers volontaire, ai passé mon monitorat de secourisme, et lorsque les SDIS se sont crées avec les SSSM, je suis devenus ISP pour assurer les gardes en secours d'urgence et maintenir mes compétences d'infirmière.
 



Parallèlement, lorsque le chef de centre a quitté ces fonctions, il m'a proposé pour prendre son poste. Les spécificités de l'île (isolement, délai d'intervention des renforts continentaux... ) et les missions ( 40 interventions/an) ont permis que je devienne ISP et chef de centre.

ANISP : Tout ce travail dans des conditions d'exception, fait que tu as été récemment décorée de l'ordre national du mérite et de la légion d'honneur


Macha : En effet, j'ai effectivement été décorée, j'en suis très fière, mais je ne pense pas la devoir plus que tant d'autre... J'ai sus sur Hoëdic développer la prise en charge des patients rassurer la population sur la prise en charge des urgences et je me suis investie sur la sécurité générale de l'île. Je l'ai fait avec passion, c'est tout. Et je dédie ces médailles à tout ceux qui ont su m'aider à atteindre ces objectifs.

ANISP : Pour conclure, si on devait te définir en quelques mots, que dirais tu de toi ?

Macha : Personnellement je me définie comme quelqu'un qui a un caractère affirmé, les sapeurs pompiers du centre de secours ont de leur côté trouvé un bon résumé :

Macha, c'est :
M comme Motivation
A comme Action
C comme Catégorique
H comme Habileté
A comme Acharnement


Entretien mené par Fabien SENET,
Administrateur de l’ANISP
Decembre 2014