L'ISP et l'Hygiène

ISP ET HYGIENE

 

Les infirmiers sont des acteurs importants dans la lutte contre les infections de par leur culture inculquée dans les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI).

L’hygiène est l’ensemble des principes, des pratiques individuelles ou collectives visant à la conservation de la santé, au fonctionnement normal de l’organisme. Elle comprend l’hygiène corporelle, vestimentaire, des mains. On peut inclure dans la culture de l’hygiène chez les soignants, la culture des Accidents d’Exposition au Sang (AES).

Le Code de Santé Publique (CSP) précise, dans son article R4311-5 et R4311-15 que « l’exercice de la HYGIENEprofession d’infirmier et d’infirmière comporte […] la participation à des actions de prévention […] de formation et d’éducation à la santé ». De plus, le rôle propre de l’infirmier de ce même code précise que celui-ci « doit suivre les règles d’usage d’asepsie comme dans les centres hospitaliers ».
Qui mieux que l’infirmier dans l’univers des sapeurs-pompiers a une culture plus développée de l’hygiène dans son ensemble ?? (nos collègues pharmaciens sont associés très activement à nos missions dans ce domaine). On peut affirmer que les sapeurs-pompiers, qu’ils soient professionnels ou volontaires, prennent de plus en plus en compte l’importance de l’hygiène tant pour les victimes prises en charge que pour eux mêmes.

Le rôle de l’Infirmier de Sapeurs-Pompiers (ISP) va être très large dans le domaine de l’hygiène. Pour les ISP, le code général des collectivités territoriales (sous section 4 : Services de Santé et de Secours Médical des SDIS) précise que le SSSM exerce les missions « de conseil en matière de médecine préventive, d’hygiène et de sécurité notamment auprès des CHS » (art.3) et « participation à la formation des sapeurs-pompiers au secours à victimes » (art.5).

On retrouve les ISP dans les formations au sein des centres de secours ou à l’école départementale du SDIS pour l’enseignement théorique et pratique des notions élémentaires de l’hygiène à destination des sapeurs-pompiers. On les retrouve également à travers les missions de santé au travail ou ils travailleront sur les différents aspects de la prévention à l’hygiène.

En effet, dans ce dernier domaine, les ISP pourront être présents à toutes les étapes de la prévention dans le domaine de l’hygiène à savoir :
- Prévention primaire (éducation à la santé, campagnes d’information au sein des SDIS, prévention des AES)
- Prévention secondaire (dépistage, vaccination, AES)
- Prévention tertiaire (accompagnement des sapeurs-pompiers ayant des pathologies pour éviter les troubles secondaires associés au sein des centres de secours en complément des structures.

HYGIENE BALAIS SCEAUAu cours de la formation des sapeurs-pompiers, l’hygiène est abordée de nombreuses fois même si le temps qui lui est consacré n’est pas encore à la hauteur de l’importance qu’elle a sur le terrain et dans les centres de secours. Comme je le disais plus haut, même si la prise de conscience est arrivée chez les sapeurs-pompiers, l’exécution des mesures d’hygiène à quelquefois des difficultés à se mettre en place. Cela s’explique par le fait que les missions d’incendie et de secours se succèdent parfois, les sapeurs-pompiers sont pour la plupart en train de réaliser une autre mission (bricolage, travail technique, travail personnel, …) au moment du départ en intervention. Il est donc difficile de faire respecter scrupuleusement les règles élémentaires d’hygiène. Il y a encore quelques rares personnes qui ne voient encore pas l’intérêt de telles mesures, parfois contraignantes mais cela devient rare.

Les moniteurs de secourisme traitent de « la sécurité individuelle du secouriste » (30 mn) au PSE1, « des principes de transmission et de précaution » (25 mn) au PSE2. L’hygiène est également abordée dans le SAP1 et le SAP2 dans « notions élémentaires d’hygiène et d’entretien du VSAV »,  « reconditionnement et entretien du matériel », « respect des règles de base d’hygiène en sécurité individuelle et collective » et « respect des règles lors des activités de secours à personnes, hygiène individuelle et collective ».

Les infirmiers de sapeurs-pompiers pourront, à travers leurs visites mais également lors de leurs formations, aborder l’ensemble des informations concernant l’hygiène à destination des sapeurs-pompiers comme les procédures de nettoyage et de désinfection des cellules VSAV et des matériels, la conduite à tenir face à un AES, l’élimination des Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux (DASRI), les connaissances sur la législation en vigueur, les recommandations des sociétés savantes, l’hygiène des mains,….

Une grande avancée dans le domaine de l’hygiène des mains dans les secteurs de soins hospitaliers, mais également par répercussion chez les sapeurs-pompiers a été la solution hydro-alcoolique. En effet, depuis plusieurs années, cette solution a inondé les lieux dévolus aux sapeurs-pompiers (casernement, VSAV) et c’est une chose facilitant la désinfection des mains (même si ce n’est pas une solution miracle !!). Son développement s’est intensifié lors de la crise de la grippe du H1N1, il a quelques années.

HYGIENE MAINSL’ISP sera sollicité auprès du Pharmacien de Sapeurs-Pompiers (PSP) dans l’élaboration des protocoles de nettoyage et de désinfection des cellules sanitaires du SDIS notamment, dans les tests et les contrôles de la bonne utilisation de ceux ci et dans la formation des personnels à ceux-ci.

L’ISP est donc un réfèrent hygiène chez les sapeurs-pompiers entre toutes ses autres missions et à un rôle essentiel dans la transmission du savoir et l’éducation à la santé auprès des sapeurs-pompiers.