Brèves d'interventions (1)

BREVE D’INTERVENTION ….(1)

 

Il est 13 heures passés, une journée de repos s’annonce. Le bip posé sur la table de nuit se met à sonner : « détresse vitale ».
Je me rends  au centre de secours avec mon véhicule personnel. Deux minutes de trajet, un temps record pour enfiler ma tenue.
Le premier arrivé m’indique « homme de 48 ans, chute d’un arbre d’environ 10 mètres, inconscient ».
Appel du CODIS «  dépêchez-vous , la victime serait en arrêt cardio-ventilatoire !»
Que vais-je trouver ? Mes camarades SP semblent connaître la victime.
Le médecin SP est croisé en route cherchant le chemin.
Le SMUR est simultanément déclenché (temps de trajet de 30 à 35 minutes).

A l'arrivée sur les lieux, nous apprenons que le chemin est impraticable en VSAV, nous prenons notre matériel, le médecin présent se joint à nous pour apporter ce matériel.
Nous faisons au pas de course les 500 mètres nous séparant de la palombière. Un  témoin nous informe « vite, vite ! je crois qu’il est mort, il ne crie plus … ».
Sapeurs-pompiers, infirmière et médecin SP, arborent le chemin.

A l’arrivée auprès de la victime : nous  effectuons le bilan : hurlements de douleur,
agité, allongé sur le dos sur un tas de branches, entouré de trois de ses amis .

Nous découvrons la victime gisant dans une flaque importante de sang.
Saignements importants par les 2 oreilles, douleur bassin à la palpation, hurle quand on le touche, s'agite, a froid, tachycarde, TA : 8/4.
Mise en place d’une VVP avec Voluven, pendant que le médecin prépare son antalgie par morphine.
Nécessité de le maintenir avec les témoins pour pouvoir effectuer les gestes médicaux.
BREVE INTERVENTION. ISP OPEDemande de moyens par le chef d'agrès : confirme le déclenchement du SMUR . Pendant ce temps, le CODIS informe de la disponibilité de l'hélico. Le médecin SP demande de ce fait l'hélicoptère  face à cette victime polytraumatisée.

Perfusé et application des prescriptions médecin SP, immobilisation (collier cervical, plan dur, bloque tête et mise en place sur la coquille).
Poursuite du conditionnement avec l'installation sur le brancard, arrivée du SMUR au même moment qui effectue la prise en charge médicale d’urgence en collaboration avec l’équipe du VSAV .
Victime intubée dans le VSAV au vu de l’aggravation de son état.
Le chef d’agrès dirige le posé de l’hélico dans un champ à proximité.
Les gendarmes arrivent pour les constatations, les premiers échanges avec les témoins et l’observation des lieux.
Aggravation avec désaturation (88%) et encombrement pulmonaire.
Dans l’hélico, le pilote, le médecin et l'infirmier SMUR prennent en charge à leur tour la victime.


Karine C. INFIRMIERE SPV